Patrimoine architectural

Place du 8 Mai 1945

place2

 

La destruction quasi-totale de Laventie pendant la guerre 14-18 favorisa dans les années 20 et 30 l’émergence d’une vaste place entourée de bâtiments dont le style s’accorde, pour certains, avec celui de l’Église et de la Mairie.

 

 

separation

Hôtel de Ville

mairie

 

Ce bâtiment de deux étages aux proportions agréables fut construit en 1930-1931, d’après le projet de l’architecte Cordonnier, ce qui explique l’ensemble harmonieux qu’il constitue avec l’église.

 

 

 

 

separation

Église St Vaast

Pixandmov-5
Bâtie sur l’emplacement de l’église bombardée et incendiée en 1914, sa première pierre a été posée le 11 octobre 1925, pour être bénie solennellement le 28 avril 1929. Le clocher est haut de 68 mètres (74 en tenant compte du coq). L’église de Laventie est un édifice néo-gothique que l’on doit à l’architecte Cordonnier et qui comprend 3 nefs et 2 transepts. 3 cloches sont installées au troisième palier : Marie-Antoinette en « ré » d’1,5 tonne, Paule Alexandra d’une tonne « en mi » et Félicie-Lucille de 740 kg « en fa dièse » Elles sont soutenues par des câbles dans une installation de poutres enchevêtrées les unes dans les autres, linteaux, poutres maîtresses, poteaux, solives tout est en bois.

eglise_st_vaast2

Quant à son orgue, datant de 1903, il a dernièrement été restauré, au printemps 1999, par la ville de Laventie, le Conseil Général, le Conseil Régional et la DRAC avec le soutien de l’association « les amis de l’orgue de Laventie » (cette association vise également à favoriser et développer la pratique de la musique d’orgue).

 

separation

Le presbytère

presbytere
Il existe très peu d’écrits au sujet de cette imposante bâtisse  qui, si on la regarde de plus près ressemble étrangement à la Maison des Loisirs. On peut donc imaginer que ces deux habitations ont été l’œuvre d’un même architecte.
Si sur le vieux cadastre de 1837 l’emplacement actuel du presbytère  n’est pas bâti, il existait avant 1914 et la Grande Guerre dont il subit à plusieurs  reprises  les foudres. En 1918, il ne restait que les 4 murs de cette immense bâtisse. Le 28 avril 1929, alors que Monseigneur Julien bénit solennellement l’église Saint Vaast, le presbytère tel que nous le connaissons aujourd’hui a été reconstruit pour la seconde fois, mais cette fois-ci sur les mêmes fondations que le précédent. Aujourd’hui, le presbytère, rénové en 2001, propriété de la Ville de Laventie, est mis à la disposition de l’Abbé Bienaimé.

 

separation

Monument aux Morts

monument_morts

Le Monument aux Morts, sculpté par Maxime Real del Sarte (Médaille de bronze en 1920, puis d’argent en 1927 au salon des Artistes Français. Légion d’honneur en 1940), suivant les plans de l’Architecte Cordonnier (Lille), a été érigé le 25 septembre 1920. Il représente une femme qui tient dans ses bras un soldat mort, sur fond de croix de guerre. A leurs pieds se trouve une gerbe de blé mûr. Son coût a été de 75.000 francs. Le socle (11.150 francs) a été réalisé par un entrepreneur local.

Liste des noms inscrits au monument
aux morts :

1914-1918 :

ACQUART Paul
AMOUREUX Jules
BLANQUART Louis
BLANQUART Fernand
BOULINGUEZ Louis
BOULINGUEZ Edouard
BIACHE Omer
BUISINE Louis
BUISINE Charles
BUISINE Raphaël
BEGHIN Léon
BEVE Léon
BLONDEL Jules
CANQUELIN Auguste
CASTEL Alexandre
CHARLET Louis
CHARLES Jules
CHAVATTE Delphin
CONSTANT Louis
CREPIN Emile
CALERS Léandre
CATTEAU Adolphe
CAUDRON Eugène
COUPET Emile
DAQUIN Josué
DAQUIN Henri
DECOURCELLE Louis
DELEBARRE Paul
DHAINE Désiré
DHAINE françois
DESCHILDRE Jules
DELEBARRE Fernand
DELEBARRE Arthur
DELECROIX Louis
DELECROIX Paul
DELECROIX Jules
DELECROIX Henri
DELEPLACE Eugène
DELPIERRE Albert
DEHEDT Paul
DELELIS Henri
DETRE Henri
DERENSY Henri
DISSAUX François
DUCROCQ Abel
DUMETZ Charles
DUMORTIER Albert
DUMORTIER Jules
DUMORTIER Hector
DUTRIEZ Arthur
DURIEZ Théodore
DEBUISSY René
DEBUISSY Henri
DHAINE Alexandre
DESENNE Louis
FLAMENT Henri
FRANCOIS Alfred
GUAQUIERE michel
GALLOIS Henri
GUESTIN Henri
GUESTIN Avit
GUESTIN Henri
GRUSON Albert
HAMEAU Henri
HANNOIRE Jean
HANNOIR Georges
HANNOIR Alfred
HOCHU Louis
HOCHEDEZ Louis
HUCHETTE Victor
HUCHETTE Charles
JOURDAIN Xavier
LEJEUNE Emile
LANTOINE René
LANTOINE Léon
LECOMTE François
LECOMTE Victor
LECLERCQ Emile
LEFEBVRE Achille
LENGLART Henri
LALEAU Abel
LEURIDAN Arthur
MARSY André
MARSY Léandre
MATTELIN Alphonse
MAILLARD Fernand
MOREL Alfred
MOUQUET Henri
MOUQUET Léon
MOUQUET Fernand
MARTEL François
MARMUSE Jean-Baptiste
PEUCELLE Louis
PEUCELLE Edouard
PRUVOST Charles
PETITPREZ Elie
PARMENTIER Henri
QUENIART Désiré
ROGEAU Emile
RINGOT Lucien
SABRE Louis
SABRE Alphonse
SANTRAINE Gustave
SCREVE Charles
SENECHAL Edouard
THERY Alfred
THUMEREL Robert
VANYSACKER Henri
VASSEZ Henri
VITTU Jules
WILLEBIEN Georges
1939-1945 :
BARBRY Robert
CANDELIER Georges
CHARLES Léon
CHAVATTE Delphin
DASSONNEVILLE Alphonse
DEBUISSY Paul
DUCROCQ Aimé
FONTAINE Henri
LEGRAND Jules
LEPLUS Aimable
SOYEZ LouisFFI :
ARDAENS Gérard
GUELTON Maurice
PARFAIT RobertGuerre d’Indochine :
BOUQUET Emile
HAMEAU AndréROUSSEL Francis (mort en service commandé)

 

separation

Espace Marcel Dumont

espacemarceldumont

Marcel DUMONT est décédé en 1995 à l’âge de 90 ans. Cet ancien artisan avait rédigé un testament peu ordinaire en léguant 2 millions de francs de l’époque (300 000 euros) au CCAS de la commune et en faisant un don de 10 000 francs (1 500 euros) à 10 familles de Laventie ainsi qu’à 7 associations locales.

En contrepartie, il demande à la commune d’entretenir et de fleurir sa tombe, ainsi que d’offrir un colis chaque année à chaque résident de plus de 70 ans de la Maison de retraite St Jean.

La municipalité a décidé d’utiliser le don en créant cet espace dédié au commerce, aux bureaux et aux logements sociaux.

Adresse : 13/15, rue du 11 novembre

 

separation

 La Base des Loisirs

base_loisirs3

Dans un cadre de verdure exceptionnel avec un étang sur lequel évoluent cygnes et canards, la Ville de Laventie a voulu créer, en 1989, un havre de paix où petits et grands, jeunes et moins jeunes, peuvent se retrouver, se reposer, se promener au gré des allées bordées d’arbres. Plusieurs fois par an y sont organisés des concours de pêche.

 

 

 

 

airedejeux2

 

Une aire de jeux pour enfants est accessible 7 jours sur 7 durant les horaires d’ouverture : c’est un espace de rencontre convivial et ludique dans lequel les enfants peuvent appréhender de nouveaux univers et de nouvelles sensations dans un cadre sécurisé.

Elle est ouverte de 8h00 à 19h00 (20h00 l’été).

 

 

separation

Parcours santé

parcourssante2

Un parcours santé (ou parcours sportif) est conçu comme une suite de 12 ateliers (agrès de loisirs) qui permet aux enfants comme aux adultes d’effectuer une promenade sportive à leur rythme, en suivant les activités sportives proposées.

Les ateliers s’adaptent à une population de sportif amateur avec des ateliers bas. La signalétique apposée permet d’attaquer le parcours en réalisant un échauffement efficace, d’accomplir les bons gestes à chacun des ateliers proposés et enfin de réaliser les étirements indispensables pour finir.

 

 

separation

Le manoir Sainte Paul

manoir3

separation

Le jardin public

jardinpublic

Il est ouvert de 8h00 à 19h00 (20h00 l’été).

 

 

 

 

separation

La Maison St Jean

maison_st_jean

La plus importante Maison de Retraite privée du Pas-de-Calais. Depuis le 1er juillet 1993, la propriété en a été transférée à l’association « Temps de Vie ». Le souci de l’établissement est de donner aux résidents (approximativement 150) la meilleure qualité d’accueil et de soins dans le respect mutuel.

 

 

 

 

separation

Le Jardin de la Paix

DSCI0001.JPG

Créé en 1995 à l’occasion du 50ème Anniversaire de l’Armistice de la Seconde Guerre Mondiale. Symboliquement un chêne a été planté le 8 mai 1995 dans ce jardin qui jouxte l’avenue Henri Puchois, rue où sont rassemblés les écoles et collèges publics de la commune.

DSCI0002.JPG

separation

 Église St Pierre de Fauquissart

eglise_fauquissart

Édifiée en 1929 par l’architecte Cordonnier à l’emplacement de l’ancienne église érigée en 1902 et détruite pendant la guerre 14-18.

 

 

 

 

separation

 Les chapelles

chapelle

On en dénombre onze sur le territoire de Laventie, construites ou rénovées après la Première Guerre Mondiale. A ces chapelles s’ajoutent six calvaires.

 

 

 

 

 

 

separation

 Les cimetières militaires

cimetiere_militaire

La présence sur le territoire de la commune de sept cimetières militaires (six britanniques et un allemand) atteste de l’acharnement des combats qui s’y déroulèrent pendant la Guerre 14-18.

Lieux de mémoire :

Fauquissart Military Cemetery  : rue du Bois, cimetière ouvert en novembre 1914 par le 2nd Royal Berks et le 2nd Rifle Brigade, utilisé jusqu’en juin 1915 (en grande partie par la 8ème division britannique) 102 soldats anglais y reposent.

 

 

DSCI0033.JPG

 

Laventie communal Cemetery : rue des Clinques, dans le cimetière communal on trouvait les tombes de 9 soldats britanniques tombés en 1914-1916, ainsi que celles de 5 soldats de la 50ème division (Northumbrian) enterrés par les allemands en avril 1918. Aujourd’hui, seule une tombe subsiste, les autres ayant été transférées. 43 soldats français y reposent.

 

 

 

cimetiere_irish

Royal Irish Rifles Graveyard : rue de la vangerie, ce cimetière a été ouvert en novembre 1914 par le 1st Royal Irish Rifles. Par la suite d’autres unités y enterrèrent leurs morts jusqu’en juillet 1916. Après l’Armistice, on y regroupa de nombreuses tombes. 806 corps y reposent, dont 800 britanniques, 2 canadiens, 2 indiens et 2 allemands.

 

 

 

Rue du Bacquerot n°1 Military Cemetery : ce cimetière a été ouvert par le corps Indien en novembre 1914. Utilisé jusqu’en mai 1917, puis de nouveau en 1918 pour une courte période, le cimetière a été agrandi après l’Armistice par regroupement de petits cimetières aux alentours. 635 corps y reposent, dont 484 britanniques, 144 hindous et 7 allemands.

Rue plate (13th) London Graveyard : ce cimetière a été ouvert en novembre 1914 par le 1st Royal Irish Rifles (fermé en juillet 1916) connu également sous le nom de la maison rouge (Red House cemetery). 196 corps y reposent dont 168 anglais et 28 australiens.

Rue Masselot Deutscher Soldatenfriedhof : cimetière allemand, 1978 corps y reposent.

Euston Post Cemetery : rue du Grand chemin, 43 corps y reposent dont 42 anglais et 1 allemand.

Une rue de la commune porte le nom de 19 mars 1962, en souvenir de la fin de la guerre d’Algérie.